PAGE EN TRAVAUX
  Nombre d’entre nous ont probablement des ancêtres qui ont vécu dans cette région couvrant l’Est ariégeois et l’Ouest audois dans laquelle je fais une partie de mes recherches . Et ce plus particulièrement pendant la période du X au XIIIème siècle plus communément et improprement appelée « Cathare », mais je ne vais ouvrir ni débat ni polémique sur le terme car je n’en ai pas d’autres pour en parler simplement.
  Certains patronymes encore portés actuellement sont mentionnés dans des documents de l’Inquisition. Ces rebelles sont-ils nos ancêtres ? difficile de le prouver, de remonter tous les maillons un par un si l’on s’appelle Sicre, Clergue, ou Audoui.
  Lorsque le hasard nous donne le bonheur de trouver des ancêtres « nobles », tout en gardant la modestie de ne pas confondre généalogie et génétique et en acceptant avec prudence la fiabilité de certains documents , il nous est parfois possible, d’aller plus loin .
 

 PALEO-GENEALOGIE

   Mon propos ici sera donc de vous proposer sous cette appellation la généalogie que nous réaliserons en utilisant les recherches effectuées par d’autres. Nous savons construire nos généalogies à partir de documents accessibles et que nous savons lire ou parfois déchiffrer avec un peu d’apprentissage. Mais au delà du XVIème siècle nous utilisons généralement des généalogies réalisées par des historiens professionnels ou même parfois dits « amateurs » mais combien compétents.

  Il faut rompre avec certaines sources fantaisistes souvent réalisées de façon complaisante(Vilain). Ces travaux de recherches historiques se doivent d’êtres sérieux : si vous tirez le fil conducteur d’un ancêtre « noble » vous allez vers des écheveaux inextricables et vos lignées d’ancêtres ressembleront plus à un guide touristique qu’à une page du minitel.
  Pour la période « cathare » en Ariège et Aude vous aurez le choix de centaines d’ouvrages aussi fiables que la presse people .

  Pour ma part je vous suggère mes choix :

         -Les traductions et recherches de M. Jean Duvernoy, pour sa rigueur bénédictine ( un comble pour un protestant !).

-Les études approfondies de Mme Anne Brenon.

-Les ouvrages de M. Michel Roquebert pour sa pointe de romance.

  Et si l’histoire cathare vous intéresse je vous propose mon coup de cœur : Cabaret, histoire et archéologie d’un castrum, résumant les 25 années de travail de terrain de Marie-Elise Gardel et de son équipe aux châteaux de Lastours 11 ou lorsque la réalité est encore plus belle que les légendes.

  Plusieurs historiens-généalogistes ont réalisé des généalogies de familles nobles. Je vous conseille le travail unique de M. André Navelle : les généalogies de 700 familles nobles et notables du Midi Toulousain avant 1550.

  D’autres se sont intéressés à des familles en particulier.

  Mon intention n’est donc pas de mettre ici des listings généalogiques mais simplement de répondre à des demandes précises ou de vous orienter vers des sources et aussi de vous solliciter en réciprocité.

Image